Pour les trois cent personnes, qui, ce samedi 14 novembre 2009, se sont réunies autour de Monseigneur Pansard, les liens se resserrent entre tous.

A Neheim, autour de Monseigneur Becker, Archevêque de Paderborn et à Rechèvres autour de Monseigneur Pansard, Evêque de Chartres, un temps de prière et d'Action de Grâce fut partagé pour l'ouverture du procès en béatification. Même joie, même action de grâce, même moment, même nom des églises « Saint Jean Baptiste de Rechèvres et de Neheim ».

A Chartres au cours de la Messe, Mgr. Pansard multiplie les références à son frère dans l'épiscopat, Mgr Becker et  il fait siennes les prières et propositions de l'Archevêque de Paderborn chargé du bon déroulement du procès. Monseigneur Pansard souhaite que le texte de la prière proposé pour la circonstance de la béatification et composé par Monseigneur Becker soit placé en évidence et rejoigne la prière déjà existante, près de la sépulture du Serviteur de Dieu, l'abbé Stock.

Prière pour la béatification de Franz Stock.

Homélie de Mgr. Pansard.

Homélie de Mgr. Becker

 


 

 

Une oreille attentive traînait durant le verre de l'amitié et peut vous résumer les conversations qui perçaient le joyeux brouhaha. Dans cette foule, nous avons pu remarquer la présence de M. Brot, préfet de Chartres, M. Géroudet adjoint au maire de Chartres et ancien président des jumelages, Madame Rose de Beaufort, fille d'Estienne d'Orves.

Pour les uns, il est remarquable qu'après 60 ans, la vie et l'exemple de Franz Stock gardent un grand intérêt. Il est encore un signe très fort de charité, de réconciliation, de construction de l'Europe.

Son attention profonde pour répondre "Oui" à l'accomplissement de son devoir d'homme, d'homme de foi et de prêtre sans calcul de conséquences personnelles, en font un conseiller éclairé pour discerner notre devoir quotidien et nous inviter à développer un esprit de pardon et de paix.

D'autres personnes, chrétiennes ou non étaient présentes pour partager ce moment de joie. Elles se réjouissaient de voir cet homme reconnu toujours davantage pour ses bienfaits et pour ses actions envers la réconciliation et la construction européenne.

D'autres encore étaient là, qui ont bénéficiés de rencontres enrichissantes et d'activités franco-allemandes dans le sillage de l'abbé Stock. A ce propos, ont été cités les Maristes, les pères Pohlmeyer, Oest, Schnütgen, Lioult, You, Lochet..... Nous n'en finirions pas d'évoquer les souvenirs de ces moments de bonheur partagés en vacances entre les jeunes, à l'occasion des jumelages et des relations entre les villes de Spire, Neheim, Sündern, Chartres, Rechèvres, des appariements entre les collèges de Sainte Marie à Chartres et de Sainte Ursulla à Neheim, du lycée Franz Stock à Neheim et du lycée Fulbert à Chartres.... Ces souvenirs exprimaient beaucoup le désir de continuer à offrir aux familles et aux jeunes ces possibilités de rencontres dans un esprit européen.

Parler de l'Europe c'est bien, mais la vivre, c'est mieux.

Dans ce même esprit, les conversations tournaient aussi sur l'avenir du Centre de Rencontre Européen Franz Stock que gère, dans les lieux du Séminaire des barbelés au Coudray, l'association des Amis de Franz Stock.

Combien ces espoirs, ces projets, ces expériences vécues, conservent toujours actuelle, la pensée du Pape Jean XXIII à l'égard de l'abbé Stock :

Franz Stock, ce n'est pas un nom, c'est un programme.