Logo FSKFranz-Stock-Komitee für Deutschland e.V.

Grafik1

 

Notre association achève une mission confiée à Franz Stock il y a 72 ans

Condamné à mort pour « activités de franc-tireur » par le tribunal du Gross Paris, Eugène CAS, qui fut passé par les armes le 24 mars 1944 au Mont-Valérien, avait été arrêté avec sa femme Renée le 11 décembre 1943 à St Cloud où ils vivaient avec leur fille Josette âgée de neuf mois. Renée Cas, née Rihet, survécut à la déportation en Allemagne et éleva sa fille que ses grands-parents avaient recueilli.

Franz Stock assista notamment Eugène Cas dans le groupe des huit condamnés qui furent exécutés ce jour là. Agé de 22 ans, il écrivit, au dos de deux photos qu’il avait pu conserver pendant sa détention à Fresnes, deux messages d’adieu, adressés l’un à sa femme, l’autre à sa fille et les remit à Stock pour elles. On ignore les raisons pour lesquelles Franz Stock ne put accomplir sa mission, mais le fait que l’épouse avait été déportée a certainement joué un rôle. Entrée récemment en possession de ces documents, l’association Les Amis de Franz Stock a pu retrouver Madame Josette Cas, la fille d’Eugène, et lui remettre ce que son père lui avait destiné.

Remise des messages de son père à Josette Cas, le 31 Juillet 2016

 Josette Cas copie

Message à son épouse

9 1 2a copie9 1 2b copie

Message à sa fille

9 2 2a copie9 2 2b copie

Wir nutzen Cookies auf unserer Website. Einige von ihnen sind essenziell für den Betrieb der Seite, während andere uns helfen, diese Website und die Nutzererfahrung zu verbessern (Tracking Cookies). Sie können selbst entscheiden, ob Sie die Cookies zulassen möchten. Bitte beachten Sie, dass bei einer Ablehnung womöglich nicht mehr alle Funktionalitäten der Seite zur Verfügung stehen.